Le jardin des lectures

Le jardin des lectures

Lecture, cinéma
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionLecture - EvasionLes écrits de Raphaël

Partagez | 
 

 raconte moi une histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
lanfear
Admin
Admin
avatar

Messages : 23932
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Lun 5 Aoû - 16:57

Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté.

______________________
Alors les Ténèbres se lèveront sur le monde, n'épargnant aucun pays jusque dans ses territoires les plus reculés, et il n'existera plus nul part de Lumière ni de havre de paix. Accomplissant la prophétie, celui qui naîtra de l'Aube-le fils de la Promise-tendra les mains pour se saisir des Ténèbres, et le monde criera de douleur, car le salut n'est que souffrance. Gloire au créateur, à la Lumière et à celui qui renaîtra un jour. Et que la Lumière nous protège de ses œuvres.

La Roue du Temps  de Robert Jordan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejardindeslectures.lebonforum.com
Carrie59
Verseau
Verseau
avatar

Messages : 24217
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Lun 5 Aoû - 17:15

Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté. "Tu te souviens ?" lui demanda-t-elle.

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfear
Admin
Admin
avatar

Messages : 23932
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Mar 6 Aoû - 14:02

Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté. "Tu te souviens ?" lui demanda-t-elle."Comment pourrais je t'oublier ?!"

______________________
Alors les Ténèbres se lèveront sur le monde, n'épargnant aucun pays jusque dans ses territoires les plus reculés, et il n'existera plus nul part de Lumière ni de havre de paix. Accomplissant la prophétie, celui qui naîtra de l'Aube-le fils de la Promise-tendra les mains pour se saisir des Ténèbres, et le monde criera de douleur, car le salut n'est que souffrance. Gloire au créateur, à la Lumière et à celui qui renaîtra un jour. Et que la Lumière nous protège de ses œuvres.

La Roue du Temps  de Robert Jordan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejardindeslectures.lebonforum.com
Carrie59
Verseau
Verseau
avatar

Messages : 24217
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Mar 6 Aoû - 16:22

Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté. "Tu te souviens ?" lui demanda-t-elle. "Comment pourrais je t'oublier ?!" Elle s'approcha pour l'embrasser mais il eut un mouvement de recul.


______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfear
Admin
Admin
avatar

Messages : 23932
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Mar 6 Aoû - 17:36

Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté. "Tu te souviens ?" lui demanda-t-elle. "Comment pourrais je t'oublier ?!" Elle s'approcha pour l'embrasser mais il eut un mouvement de recul,cette femme était dangereuse il ne fallait surtout pas l'oublier...

______________________
Alors les Ténèbres se lèveront sur le monde, n'épargnant aucun pays jusque dans ses territoires les plus reculés, et il n'existera plus nul part de Lumière ni de havre de paix. Accomplissant la prophétie, celui qui naîtra de l'Aube-le fils de la Promise-tendra les mains pour se saisir des Ténèbres, et le monde criera de douleur, car le salut n'est que souffrance. Gloire au créateur, à la Lumière et à celui qui renaîtra un jour. Et que la Lumière nous protège de ses œuvres.

La Roue du Temps  de Robert Jordan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejardindeslectures.lebonforum.com
Carrie59
Verseau
Verseau
avatar

Messages : 24217
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Mar 6 Aoû - 18:36

Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté. "Tu te souviens ?" lui demanda-t-elle. "Comment pourrais je t'oublier ?!" Elle s'approcha pour l'embrasser mais il eut un mouvement de recul, cette femme était dangereuse il ne fallait surtout pas l'oublier. Soudain, il se senti bizarre, il regarda autour de lui, son environnement se rapetissait au fur et à mesure qu'il grandissait.


______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfear
Admin
Admin
avatar

Messages : 23932
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Mer 7 Aoû - 7:40

Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté. "Tu te souviens ?" lui demanda-t-elle. "Comment pourrais je t'oublier ?!" Elle s'approcha pour l'embrasser mais il eut un mouvement de recul, cette femme était dangereuse il ne fallait surtout pas l'oublier. Soudain, il se senti bizarre, il regarda autour de lui, son environnement se rapetissait au fur et à mesure qu'il grandissait. Malgré sa joie immense de retrouver sa taille, une appréhension s'empara de lui, pourquoi Mélusine le libérait elle de sa malédiction ?

______________________
Alors les Ténèbres se lèveront sur le monde, n'épargnant aucun pays jusque dans ses territoires les plus reculés, et il n'existera plus nul part de Lumière ni de havre de paix. Accomplissant la prophétie, celui qui naîtra de l'Aube-le fils de la Promise-tendra les mains pour se saisir des Ténèbres, et le monde criera de douleur, car le salut n'est que souffrance. Gloire au créateur, à la Lumière et à celui qui renaîtra un jour. Et que la Lumière nous protège de ses œuvres.

La Roue du Temps  de Robert Jordan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejardindeslectures.lebonforum.com
Carrie59
Verseau
Verseau
avatar

Messages : 24217
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Mar 13 Aoû - 13:08

Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté. "Tu te souviens ?" lui demanda-t-elle. "Comment pourrais je t'oublier ?!" Elle s'approcha pour l'embrasser mais il eut un mouvement de recul, cette femme était dangereuse il ne fallait surtout pas l'oublier. Soudain, il se senti bizarre, il regarda autour de lui, son environnement se rapetissait au fur et à mesure qu'il grandissait. Malgré sa joie immense de retrouver sa taille, une appréhension s'empara de lui, pourquoi Mélusine le libérait elle de sa malédiction ? Et bien tout simplement parce qu'elle n'avait pas oublié sa promesse. Il avait fait une bonne action en l'épargnant quand elle était une biche donc elle lui redonnait sa taille initiale.

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfear
Admin
Admin
avatar

Messages : 23932
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Dim 18 Aoû - 21:18

Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté. "Tu te souviens ?" lui demanda-t-elle. "Comment pourrais je t'oublier ?!" Elle s'approcha pour l'embrasser mais il eut un mouvement de recul, cette femme était dangereuse il ne fallait surtout pas l'oublier. Soudain, il se senti bizarre, il regarda autour de lui, son environnement se rapetissait au fur et à mesure qu'il grandissait. Malgré sa joie immense de retrouver sa taille, une appréhension s'empara de lui, pourquoi Mélusine le libérait elle de sa malédiction ? Et bien tout simplement parce qu'elle n'avait pas oublié sa promesse. Il avait fait une bonne action en l'épargnant quand elle était une biche donc elle lui redonnait sa taille initiale. Mais il l'avait blessé si cruellement que cela ne pouvait être aussi simple !

______________________
Alors les Ténèbres se lèveront sur le monde, n'épargnant aucun pays jusque dans ses territoires les plus reculés, et il n'existera plus nul part de Lumière ni de havre de paix. Accomplissant la prophétie, celui qui naîtra de l'Aube-le fils de la Promise-tendra les mains pour se saisir des Ténèbres, et le monde criera de douleur, car le salut n'est que souffrance. Gloire au créateur, à la Lumière et à celui qui renaîtra un jour. Et que la Lumière nous protège de ses œuvres.

La Roue du Temps  de Robert Jordan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejardindeslectures.lebonforum.com
Carrie59
Verseau
Verseau
avatar

Messages : 24217
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Lun 19 Aoû - 7:22

(Euh... je commence à manquer d'inspiration, il faudra peut-être penser à la terminer cette histoire pour en commencer une autre, non ? ... Enfin moi, ce que j'en dis Razz )

Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté. "Tu te souviens ?" lui demanda-t-elle. "Comment pourrais je t'oublier ?!" Elle s'approcha pour l'embrasser mais il eut un mouvement de recul, cette femme était dangereuse il ne fallait surtout pas l'oublier. Soudain, il se senti bizarre, il regarda autour de lui, son environnement se rapetissait au fur et à mesure qu'il grandissait. Malgré sa joie immense de retrouver sa taille, une appréhension s'empara de lui, pourquoi Mélusine le libérait elle de sa malédiction ? Et bien tout simplement parce qu'elle n'avait pas oublié sa promesse. Il avait fait une bonne action en l'épargnant quand elle était une biche donc elle lui redonnait sa taille initiale. Mais il l'avait blessé si cruellement que cela ne pouvait être aussi simple ! Il allait devoir lui donner une autre preuve d'amour et de loyauté...


______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfear
Admin
Admin
avatar

Messages : 23932
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Lun 19 Aoû - 9:10

(pareil je suis d'accord on va la conclure ^^)


Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté. "Tu te souviens ?" lui demanda-t-elle. "Comment pourrais je t'oublier ?!" Elle s'approcha pour l'embrasser mais il eut un mouvement de recul, cette femme était dangereuse il ne fallait surtout pas l'oublier. Soudain, il se senti bizarre, il regarda autour de lui, son environnement se rapetissait au fur et à mesure qu'il grandissait. Malgré sa joie immense de retrouver sa taille, une appréhension s'empara de lui, pourquoi Mélusine le libérait elle de sa malédiction ? Et bien tout simplement parce qu'elle n'avait pas oublié sa promesse. Il avait fait une bonne action en l'épargnant quand elle était une biche donc elle lui redonnait sa taille initiale. Mais il l'avait blessé si cruellement que cela ne pouvait être aussi simple ! Il allait devoir lui donner une autre preuve d'amour et de loyauté..Il regarda la jeune fiile très laide qui les observait d'un air sidéré, il l'avait oublié ! Et soudain il eut une idée "Ecoute moi attentivement jeune fille, vu ce que tu as fait, je ne peux te laisser partir sans t'accorder tout de même un don"

______________________
Alors les Ténèbres se lèveront sur le monde, n'épargnant aucun pays jusque dans ses territoires les plus reculés, et il n'existera plus nul part de Lumière ni de havre de paix. Accomplissant la prophétie, celui qui naîtra de l'Aube-le fils de la Promise-tendra les mains pour se saisir des Ténèbres, et le monde criera de douleur, car le salut n'est que souffrance. Gloire au créateur, à la Lumière et à celui qui renaîtra un jour. Et que la Lumière nous protège de ses œuvres.

La Roue du Temps  de Robert Jordan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejardindeslectures.lebonforum.com
Carrie59
Verseau
Verseau
avatar

Messages : 24217
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Lun 19 Aoû - 15:40

Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté. "Tu te souviens ?" lui demanda-t-elle. "Comment pourrais je t'oublier ?!" Elle s'approcha pour l'embrasser mais il eut un mouvement de recul, cette femme était dangereuse il ne fallait surtout pas l'oublier. Soudain, il se senti bizarre, il regarda autour de lui, son environnement se rapetissait au fur et à mesure qu'il grandissait. Malgré sa joie immense de retrouver sa taille, une appréhension s'empara de lui, pourquoi Mélusine le libérait elle de sa malédiction ? Et bien tout simplement parce qu'elle n'avait pas oublié sa promesse. Il avait fait une bonne action en l'épargnant quand elle était une biche donc elle lui redonnait sa taille initiale. Mais il l'avait blessé si cruellement que cela ne pouvait être aussi simple ! Il allait devoir lui donner une autre preuve d'amour et de loyauté. Il regarda la jeune fille très laide qui les observait d'un air sidéré, il l'avait oublié ! Et soudain il eut une idée "Écoute moi attentivement jeune fille, vu ce que tu as fait, je ne peux te laisser partir sans t'accorder tout de même un don. Je te donne le pouvoir de changer le cœur des gens par un simple contact visuel. De dur, cruel et méchant, il deviendra tendre et gentil".

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfear
Admin
Admin
avatar

Messages : 23932
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Lun 19 Aoû - 20:05

Very Happy

Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté. "Tu te souviens ?" lui demanda-t-elle. "Comment pourrais je t'oublier ?!" Elle s'approcha pour l'embrasser mais il eut un mouvement de recul, cette femme était dangereuse il ne fallait surtout pas l'oublier. Soudain, il se senti bizarre, il regarda autour de lui, son environnement se rapetissait au fur et à mesure qu'il grandissait. Malgré sa joie immense de retrouver sa taille, une appréhension s'empara de lui, pourquoi Mélusine le libérait elle de sa malédiction ? Et bien tout simplement parce qu'elle n'avait pas oublié sa promesse. Il avait fait une bonne action en l'épargnant quand elle était une biche donc elle lui redonnait sa taille initiale. Mais il l'avait blessé si cruellement que cela ne pouvait être aussi simple ! Il allait devoir lui donner une autre preuve d'amour et de loyauté. Il regarda la jeune fille très laide qui les observait d'un air sidéré, il l'avait oublié ! Et soudain il eut une idée "Écoute moi attentivement jeune fille, vu ce que tu as fait, je ne peux te laisser partir sans t'accorder tout de même un don. Je te donne le pouvoir de changer le cœur des gens par un simple contact visuel. De dur, cruel et méchant, il deviendra tendre et gentil". La jeune fille sourit et lui dit : "Quel don merveilleux merci à toi de m'avoir ouvert les yeux" Elle salua Mélusine et reprit son chemin. 

______________________
Alors les Ténèbres se lèveront sur le monde, n'épargnant aucun pays jusque dans ses territoires les plus reculés, et il n'existera plus nul part de Lumière ni de havre de paix. Accomplissant la prophétie, celui qui naîtra de l'Aube-le fils de la Promise-tendra les mains pour se saisir des Ténèbres, et le monde criera de douleur, car le salut n'est que souffrance. Gloire au créateur, à la Lumière et à celui qui renaîtra un jour. Et que la Lumière nous protège de ses œuvres.

La Roue du Temps  de Robert Jordan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejardindeslectures.lebonforum.com
Carrie59
Verseau
Verseau
avatar

Messages : 24217
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Lun 19 Aoû - 20:09

Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté. "Tu te souviens ?" lui demanda-t-elle. "Comment pourrais je t'oublier ?!" Elle s'approcha pour l'embrasser mais il eut un mouvement de recul, cette femme était dangereuse il ne fallait surtout pas l'oublier. Soudain, il se senti bizarre, il regarda autour de lui, son environnement se rapetissait au fur et à mesure qu'il grandissait. Malgré sa joie immense de retrouver sa taille, une appréhension s'empara de lui, pourquoi Mélusine le libérait elle de sa malédiction ? Et bien tout simplement parce qu'elle n'avait pas oublié sa promesse. Il avait fait une bonne action en l'épargnant quand elle était une biche donc elle lui redonnait sa taille initiale. Mais il l'avait blessé si cruellement que cela ne pouvait être aussi simple ! Il allait devoir lui donner une autre preuve d'amour et de loyauté. Il regarda la jeune fille très laide qui les observait d'un air sidéré, il l'avait oublié ! Et soudain il eut une idée "Écoute moi attentivement jeune fille, vu ce que tu as fait, je ne peux te laisser partir sans t'accorder tout de même un don. Je te donne le pouvoir de changer le cœur des gens par un simple contact visuel. De dur, cruel et méchant, il deviendra tendre et gentil". La jeune fille sourit et lui dit : "Quel don merveilleux merci à toi de m'avoir ouvert les yeux" Elle salua Mélusine et reprit son chemin. Il se tourna alors vers Mélusine... "Et nous alors ? Aurons-nous droit enfin au bonheur ?"

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfear
Admin
Admin
avatar

Messages : 23932
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Lun 19 Aoû - 20:12

Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté. "Tu te souviens ?" lui demanda-t-elle. "Comment pourrais je t'oublier ?!" Elle s'approcha pour l'embrasser mais il eut un mouvement de recul, cette femme était dangereuse il ne fallait surtout pas l'oublier. Soudain, il se senti bizarre, il regarda autour de lui, son environnement se rapetissait au fur et à mesure qu'il grandissait. Malgré sa joie immense de retrouver sa taille, une appréhension s'empara de lui, pourquoi Mélusine le libérait elle de sa malédiction ? Et bien tout simplement parce qu'elle n'avait pas oublié sa promesse. Il avait fait une bonne action en l'épargnant quand elle était une biche donc elle lui redonnait sa taille initiale. Mais il l'avait blessé si cruellement que cela ne pouvait être aussi simple ! Il allait devoir lui donner une autre preuve d'amour et de loyauté. Il regarda la jeune fille très laide qui les observait d'un air sidéré, il l'avait oublié ! Et soudain il eut une idée "Écoute moi attentivement jeune fille, vu ce que tu as fait, je ne peux te laisser partir sans t'accorder tout de même un don. Je te donne le pouvoir de changer le cœur des gens par un simple contact visuel. De dur, cruel et méchant, il deviendra tendre et gentil". La jeune fille sourit et lui dit : "Quel don merveilleux merci à toi de m'avoir ouvert les yeux" Elle salua Mélusine et reprit son chemin. Il se tourna alors vers Mélusine... "Et nous alors ? Aurons-nous droit enfin au bonheur ?" Elle s'approcha jusqu'à le toucher, lui caressa doucement la joue "Oh oui mon amour et pour l'éternité"...

______________________
Alors les Ténèbres se lèveront sur le monde, n'épargnant aucun pays jusque dans ses territoires les plus reculés, et il n'existera plus nul part de Lumière ni de havre de paix. Accomplissant la prophétie, celui qui naîtra de l'Aube-le fils de la Promise-tendra les mains pour se saisir des Ténèbres, et le monde criera de douleur, car le salut n'est que souffrance. Gloire au créateur, à la Lumière et à celui qui renaîtra un jour. Et que la Lumière nous protège de ses œuvres.

La Roue du Temps  de Robert Jordan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejardindeslectures.lebonforum.com
Carrie59
Verseau
Verseau
avatar

Messages : 24217
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Lun 19 Aoû - 20:19

Il était une fois une jeune fille très laide et très méchante à la recherche du prince charmant, la pauvre ne pensait pas que ce serait si difficile. Elle faisait pourtant des efforts, elle essayait au mieux de cacher ses multiples défauts. Mais que faire pour ses yeux qui partaient de travers ? Seules des lunettes de soleil pouvait cacher cette horreur. Et heureusement qu'elle avait de longs cheveux pour cacher ses oreilles décollées ! Mais un jour, alors qu'elle faisait une promenade en forêt, elle rencontra un étrange petit être qui l'aborda sans chichi : "Bonjour jeune demoiselle que faites vous dans ces bois ?". "Je cherche le prince charmant et ce n'est certainement pas vous" répondit-elle méchamment. Le petit être eut un sourire et lui dit "Ce n'est pas gagné !". Ce qui est sûr c'est qu'elle avait trouvé aussi méchant qu'elle ! Car malgré sa très petite taille ce jeune homme avait une bouille d'ange et une belle et grande bourse remplie d'or. La jeune fille très laide et très méchante considéra le petit être d'un autre œil. Il fallait absolument qu'elle tente une approche "Désolée monsieur je n'aurai pas dû vous parler aussi rudement.."
Il eut un rictus étrange et lui proposa un marché. "Si tu fais preuve de bonté envers la première personne que tu verras, je réaliserais un de tes souhaits". Sur ces mots, il s'en alla et laissa la jeune fille pensive, le problème c'est qu'elle ne savait pas du tout faire preuve de bonté. Elle continua son chemin et rencontra une petite fille, soudain elle paniqua ! Que dire ? Comment commencer ? Elle ne savait pas du tout être gentille ! La petite fille la regarda en souriant et lui tendit une fleur qu'elle venait de cueillir. Désemparée, la jeune fille très laide et très méchante recula d'un pas. La petite fille accrocha alors la fleur à la ceinture de sa robe et commença à partir. La jeune fille très laide et très méchante l'arrêta d'un geste... "Attends ! Je... je crois que j'ai quelque chose pour toi dans la poche" Tremblante d'appréhension, elle sortit délicatement un petit bonbon de sa poche et le tendit à la petite fille qui la remercia et le porta à sa bouche "merci beaucoup mademoiselle, vous habitez loin d'ici ? ". Mais soudain, elle commença à tousser et recracha le bonbon. Ne sachant que faire, elle commença à trembler, la petite fille s'étouffait devant elle mais elle ne savait comme agir, elle qui n'avait jamais aidé personne de sa vie ! Pourtant il fallait faire quelque chose, le petit être lui avait promis de réaliser un de ses souhaits. Elle s'avança vers la petite et regarda dans sa bouche pour s'assurer qu'il ne restait pas un bout de bonbon coincé mais non rien. Et la petite qui devenait violette. Elle se plaça derrière elle et lui enserra la taille pour lui appliquer la méthode de Heimlich qu'elle avait déjà apprise mais jamais utilisée sur quiconque. Et c'est ainsi qu'elle sauva la vie de la petite fille, elle ressentit quelque chose de surprenant, d'inconnu. La petite fille lui sauta au cou, l'embrassa, la remercia et la jeune fille eut l'impression que son cœur allait exploser. "Je dois rentrer maintenant, à une prochaine fois j'espère madame !". Dès que la petite fille fut partie, le petit être qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt apparut comme par enchantement. Avec un sourire narquois il lui dit : "Alors qu'est ce que ça fait d'être gentil ?!". Elle ne répondit rien et le regarda intensément. Décontenancé, il lui posa la question..."Tu as aimé ça ?! Incroyable... peut-être que finalement tu n'es pas si méchante" dit il en souriant. Il n'avait pas oublié la promesse qu'il lui avait faite..."Alors dis moi que désires tu par dessus tout ?". "Rien !" répondit-elle. "Je viens de me rendre compte que j'ai déjà tout ce que j'ai toujours désiré : un cœur qui sait aimer !" Le petit être en resta sans voix, jamais il n'aurait imaginé que cette jeune fille qui était si méchante quelques heures auparavant puisse avoir changé à ce point. Il la regarda et ressenti une chose étrange. Et soudain de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire... il avait été quelqu'un d'autre naguère et on lui avait prédit cette rencontre.

Il était autrefois un beau jeune homme, riche et courtisé, mais le cœur sec et froid comme un iceberg... obsédé par son apparence et nanti d'un orgueil effrayant. Une femme l'avait aimé mais devant une âme si dure, que dis-je, un être sans âme, elle s'en était éloigné peu à peu. Malheureusement pour lui, cette femme était loin d'être ordinaire. Dépitée par cet amour non partagé, elle décida de lui donner une leçon. Elle lui lança un sort et le rapetissa de la taille d'un nain et lui promit de lui rendre sa taille le jour où il ferait une bonne action. Et maintenant qu'il avait rencontré cette jeune fille très laide et qu'il pensait très méchante il songea que lui même n'était peut-être pas capable de gentillesse. Il avait pourtant fait une bonne action en poussant la jeune fille dans ses retranchements et en lui faisant prendre conscience de la bonté qu'elle avait en elle, mais pouvait on vraiment considérer que c'était une bonne action au vu de ses motivations ! Tout à ses réflexions, il ne vit pas arriver la biche derrière lui. Cette dernière pourtant ne prenait pas de précaution pour être discrète. Une branche craqua. Il se retourna, vit la biche et épaula son fusil de chasse... Mais il se figea quand il croisa son regard, un regard si doux, si aimant, si confiant, comment un animal pouvait-il posséder tant de sentiments dans un regard ?! Et son cœur fondit, ses mains lâcha le fusil, il tomba à genou et pleura toutes les larmes de son corps. La biche s'approcha doucement, renifla le petit être et se coucha près de lui, il posa délicatement sa main sur son encolure et se lova contre elle. Et soudain, il senti quelque chose d'étrange sous la main, la peau de l'animal bougeait, ondulait...atterré il regarda la biche se transformer peu à peu en femme et pas n'importe quelle femme ! C'était elle, c'était Mélusine, la femme qui l'avait aimé naguère et l'avait transformé en gnome. Il était stupéfait de cette rencontre si surprenante ! Les années n'avaient en rien altéré sa beauté. "Tu te souviens ?" lui demanda-t-elle. "Comment pourrais je t'oublier ?!" Elle s'approcha pour l'embrasser mais il eut un mouvement de recul, cette femme était dangereuse il ne fallait surtout pas l'oublier. Soudain, il se senti bizarre, il regarda autour de lui, son environnement se rapetissait au fur et à mesure qu'il grandissait. Malgré sa joie immense de retrouver sa taille, une appréhension s'empara de lui, pourquoi Mélusine le libérait elle de sa malédiction ? Et bien tout simplement parce qu'elle n'avait pas oublié sa promesse. Il avait fait une bonne action en l'épargnant quand elle était une biche donc elle lui redonnait sa taille initiale. Mais il l'avait blessé si cruellement que cela ne pouvait être aussi simple ! Il allait devoir lui donner une autre preuve d'amour et de loyauté. Il regarda la jeune fille très laide qui les observait d'un air sidéré, il l'avait oublié ! Et soudain il eut une idée "Écoute moi attentivement jeune fille, vu ce que tu as fait, je ne peux te laisser partir sans t'accorder tout de même un don. Je te donne le pouvoir de changer le cœur des gens par un simple contact visuel. De dur, cruel et méchant, il deviendra tendre et gentil". La jeune fille sourit et lui dit : "Quel don merveilleux merci à toi de m'avoir ouvert les yeux" Elle salua Mélusine et reprit son chemin. Il se tourna alors vers Mélusine... "Et nous alors ? Aurons-nous droit enfin au bonheur ?" Elle s'approcha jusqu'à le toucher, lui caressa doucement la joue. "Oh oui mon amour et pour l'éternité". Elle ne croyait pas si bien dire car tandis qu'ils s'embrassaient éperdument, la jeune fille qui était en fait un loup-garou s'approcha d'eux et les dévora.
Morale de cette histoire : Le Mal triomphe toujours du Bien !


FIN


Désolée d'avoir cassé le truc Lanfear Laughing . Ce que je te propose c'est de faire 2 fins alternatives, à toi d'en inventer une autre si tu veux Very Happy 

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfear
Admin
Admin
avatar

Messages : 23932
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Lun 19 Aoû - 20:29

Ah j'adooore la tienne ça va être dur de faire mieux Wink 

Ils s'embrassèrent langoureusement, Mélusine se recula enfin et lui dit : "Pour l'éternité en effet car pour tes erreurs passées tu vas tout de même devoir payer mon cher et tendre" Avant même qu'il ait compris ce qui lui arrivait il se transforma en arbre. De nouveau la fée prit la parole : "Voilà mon aimé, ainsi tu auras tout le loisir de méditer sur ton orgueil passé" Il cria muettement son désarroi, mais tel était son destin...

Morale de l'histoire = Ne jamais blesser une femme amoureuse surtout si elle a des pouvoirs

FIN

______________________
Alors les Ténèbres se lèveront sur le monde, n'épargnant aucun pays jusque dans ses territoires les plus reculés, et il n'existera plus nul part de Lumière ni de havre de paix. Accomplissant la prophétie, celui qui naîtra de l'Aube-le fils de la Promise-tendra les mains pour se saisir des Ténèbres, et le monde criera de douleur, car le salut n'est que souffrance. Gloire au créateur, à la Lumière et à celui qui renaîtra un jour. Et que la Lumière nous protège de ses œuvres.

La Roue du Temps  de Robert Jordan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejardindeslectures.lebonforum.com
Carrie59
Verseau
Verseau
avatar

Messages : 24217
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Lun 19 Aoû - 20:33

Dis-donc, je pensais que tu allais inventer une fin romantique et finalement, la tienne est encore plus cruelle que la mienne Laughing , chapeau Cool cheers 

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfear
Admin
Admin
avatar

Messages : 23932
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Lun 19 Aoû - 20:34

Merci loool arigato  Ce sont nos lectures qui nous ont influencées lol

______________________
Alors les Ténèbres se lèveront sur le monde, n'épargnant aucun pays jusque dans ses territoires les plus reculés, et il n'existera plus nul part de Lumière ni de havre de paix. Accomplissant la prophétie, celui qui naîtra de l'Aube-le fils de la Promise-tendra les mains pour se saisir des Ténèbres, et le monde criera de douleur, car le salut n'est que souffrance. Gloire au créateur, à la Lumière et à celui qui renaîtra un jour. Et que la Lumière nous protège de ses œuvres.

La Roue du Temps  de Robert Jordan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejardindeslectures.lebonforum.com
Carrie59
Verseau
Verseau
avatar

Messages : 24217
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Lun 19 Aoû - 20:35

C'est clair Very Happy 

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfear
Admin
Admin
avatar

Messages : 23932
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Ven 23 Aoû - 22:03

On en lance une autre ? Very Happy 

______________________
Alors les Ténèbres se lèveront sur le monde, n'épargnant aucun pays jusque dans ses territoires les plus reculés, et il n'existera plus nul part de Lumière ni de havre de paix. Accomplissant la prophétie, celui qui naîtra de l'Aube-le fils de la Promise-tendra les mains pour se saisir des Ténèbres, et le monde criera de douleur, car le salut n'est que souffrance. Gloire au créateur, à la Lumière et à celui qui renaîtra un jour. Et que la Lumière nous protège de ses œuvres.

La Roue du Temps  de Robert Jordan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejardindeslectures.lebonforum.com
Carrie59
Verseau
Verseau
avatar

Messages : 24217
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Sam 24 Aoû - 5:27

Oui, d'accord ! Vas-y toi tongue 

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfear
Admin
Admin
avatar

Messages : 23932
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Sam 24 Aoû - 8:42

Razz 

Accroupi dans l'herbe, un jeune garçon brun de cheveux et de peau regardait attentivement quelque chose

______________________
Alors les Ténèbres se lèveront sur le monde, n'épargnant aucun pays jusque dans ses territoires les plus reculés, et il n'existera plus nul part de Lumière ni de havre de paix. Accomplissant la prophétie, celui qui naîtra de l'Aube-le fils de la Promise-tendra les mains pour se saisir des Ténèbres, et le monde criera de douleur, car le salut n'est que souffrance. Gloire au créateur, à la Lumière et à celui qui renaîtra un jour. Et que la Lumière nous protège de ses œuvres.

La Roue du Temps  de Robert Jordan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejardindeslectures.lebonforum.com
Carrie59
Verseau
Verseau
avatar

Messages : 24217
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Sam 24 Aoû - 9:35

Accroupi dans l'herbe, un jeune garçon brun de cheveux et de peau regardait attentivement quelque chose. Mais la voix tonitruante de son père lui intimant l'ordre de rentrer immédiatement l'arracha à sa contemplation.

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfear
Admin
Admin
avatar

Messages : 23932
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   Sam 24 Aoû - 9:54

Accroupi dans l'herbe, un jeune garçon brun de cheveux et de peau regardait attentivement quelque chose. Mais la voix tonitruante de son père lui intimant l'ordre de rentrer immédiatement l'arracha à sa contemplation.Probablement encore une corvée qu'il avait oublié...

______________________
Alors les Ténèbres se lèveront sur le monde, n'épargnant aucun pays jusque dans ses territoires les plus reculés, et il n'existera plus nul part de Lumière ni de havre de paix. Accomplissant la prophétie, celui qui naîtra de l'Aube-le fils de la Promise-tendra les mains pour se saisir des Ténèbres, et le monde criera de douleur, car le salut n'est que souffrance. Gloire au créateur, à la Lumière et à celui qui renaîtra un jour. Et que la Lumière nous protège de ses œuvres.

La Roue du Temps  de Robert Jordan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejardindeslectures.lebonforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: raconte moi une histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
raconte moi une histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Père Castor...raconte moi une histoire!!!!
» Générique Raconte moi une histoire
» Sangta raconte nous une histoire
» Raconte moi une histoire
» Jeu " Raconte moi une histoire "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le jardin des lectures :: Les jeux :: jeux de mots.-
Sauter vers: